Un pas après l’autre

Au vu de la liste des objectifs que nous nous sommes fixés, vous devez bien vous douter que nous ne les réaliserons pas en un jour.

Et puis certains objectifs sont d’ordre général, et d’autres sont plus spécifiques (comme l’objectif 6 : Transformer les haies “béton vert” en haies fruitières).

L’avantage avec les objectifs généraux, c’est qu’ils laissent une grande latitude dans l’action !

Nous avons déjà commencé à agir !

1- Ça fait deux ans environ que nous apprenons de nos prototypes de systèmes aquaponiques (systèmes à marées, avec des billes d’argile), qui sont des systèmes de culture hors-sol. Nous sommes même devenus plutôt bons pour tout ce qui concerne les siphons automatiques. Par contre, clairement, élever des poissons, ce n’est pas si facile que ça ! Du coup, nous n’avons pas encore expérimenté l’hyperproductivité promise par ce type de systèmes.

Un de nos prototypes de système aquaponique

2- Avec la saison apicole qui démarre bientôt, nous allons installer des ruches sur les toits de certains organismes à Nancy. Nous vous en dirons plus quand les premières ruches seront en place.

3- Nous avons déjà commencé à mettre en place un système de collecte de marc de café dans certaines entreprises et certains restaurants. Cette initiative en est à ses balbutiements, mais la collecte est fonctionnelle et ne demande qu’à être étendue.

En quoi ces trois initiatives contribuent-elles aux objectifs de l’association ?

1- Les systèmes aquaponiques sont clairement une solution de production de légumes hors sol adaptée aux petits espaces. 

Les objectifs auxquels contribuent cette initiative sont donc :

  • Objectif 1 : Révéler le potentiel nourricier de la ville
  • Objectif 3 : Retrouver des compétences (ou en acquérir de nouvelles dans ce cas précis)
  • Objectif 5 : Requalifier les espaces disponibles en plantations

2- Installer des ruches, élever des abeilles et récolter du miel sont des pratiques de la campagne. Mais pas seulement : les ruches des toits de l’Opéra de Paris en sont un exemple flagrant !

Les objectifs auxquels contribuent cette initiative sont donc :

  • Objectif 1 : Révéler le potentiel nourricier de la ville
  • Objectif 3 : Retrouver des compétences, celles qui consistent à prendre soin des abeilles
  • Objectif 4 : Permettre à chacun de se reconnecter avec la nature et le cycle des saisons, parce qu’élever des abeilles, c’est penser floraison et pollinisation, deux événements hautement saisonniers !

3- Le marc de café fait clairement partie des gisements de matière organique que l’on peut identifier en ville, de par la densité de restaurants et d’entreprises qui en génèrent en masse. Mélangé à d’autres matières et composté, il contribue à créer du sol.

L’objectif auquel contribue cette initiative est clairement le numéro 2 : Réduire/stopper l’export de matière organique hors de la ville

Et ensuite ?

Les prochaines initiatives naîtront de la rencontre avec les membres et des opportunités qui se présenteront à nous :

  • mise à disposition de terrains, d’espaces bétonnés ou goudronnés, de toitures, 
  • naissance de projets communs avec des partenaires publics ou privés

 

Donnons de la visibilité à nos actions, et les opportunités ne tarderont certainement pas à apparaître !

Yann Gensollen, Président de BETON fertile.